On côtoie au quotidien un nombre incalculable d’insectes. On les retrouve partout, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur des habitations. Dans cet article, nous allons vous parler de la chenille. Pour les agriculteurs, la chenille est tout simplement un nuisible qu’il faut éradiquer. En effet, elles sont connues pour leur caractère vorace. Les dégâts causés sont importants en cas d’infestation. La destruction des cultures entraîne irrémédiablement la mise en place de mesure d’éradication sévère envers l’insecte. Toutefois, il est important de signaler que les lépidoptères sont des pollinisateurs. Par conséquent, sans chenille implique aucun papillon pour butiner les fleurs des arbres fruitiers et des légumineux.

Qu’appelle t’on chenille processionnaire ?

On appelle chenille la larve des papillons. En effet, les lépidoptères doivent passer par une phase larvaire avant d’atteindre le stade adulte. Par conséquent, elle n’est pas un insecte à part entière même si on peut en trouver dans son jardin durant toute l’année. Il est possible de confondre les larves des hyménoptères avec la chenille, c’est pourquoi elles sont nommées fausses-chenilles. Un papillon connaît plusieurs phases de développements, mais c’est durant sa phase larvaire qu’il connaît une grande croissance. La dernière étape de la métamorphose de la chenille vers le lépidoptère est connue sous le nom de nymphose.

La chenille la plus connue par l’homme est le ver à soie ou le Bombyx. Elle est populaire par son cocon en soie utilisé dans le textile. La larve du rhopalocère met en place une structure en soie accrochée à un support durant la nymphose. Pour les sphinx, la métamorphose se déroulera sous la terre. La chenille à un corps allongé identique à un ver. Cependant, la morphologie ainsi que la coloration varient d’une espèce à une autre. La plupart des chenilles consomment exclusivement des feuilles. Ce régime végétarien est essentiel pour entamer l’étape finale de sa transformation.

Comment se développe cet insecte ?

Pour la chenille processionnaire, le développement se déroule en 8 étapes. Tout commence en mois de juin où les spécimens sortent de la terre pour l’accouplement. Les individus mâles vont mourir deux jours après l’acte. Une fois fécondée, la femelle s’envole et cherche un hôte pour pondre. Au final, le papillon va déposer jusqu’à 300 œufs sur les aiguilles d’une plante avant de mourir. La phase 3 est synonyme d’éclosion. Les jeunes larves vont éclore environ un mois après la ponte. Les chenilles processionnaires se nourrissent exclusivement d’aiguilles de pin. On reconnaît facilement la présence de l’insecte avec les fils de soie qui recouvrent les tiges. La phase 4 correspond au changement de couleur. De plus, le corps de la chenille va être recouvert de poils urticants. Un nid en soie est construit collectivement par la colonie en automne. L’insecte s’active uniquement durant la nuit en hiver et reste dans l’abri toute la journée. Le stade 6 du développement de l’insecte est la procession de nymphose. La colonie se rue vers le sol sous l’influence d’une femelle. Chaque chenille va alors s’enfouir dans le monde souterrain. Au bout de 2 semaines, l’insecte commence à tisser un cocon pour se métamorphoser en chrysalide. La durée de la nymphose variera selon le climat de la région. La phase 8 est la transformation en papillon et l’accouplement. Ce cycle de développement est caractéristique de la chenille processionnaire. Certaines larves n’ont pas besoin de s’enterrer pour atteindre le stade adulte.

Différentes variantes de la chenille

Chaque papillon a une chenille unique dans la nature. Le mode de vie, le développement et le régime alimentaire du spécimen varient en fonction de l’espèce. Parmi les variantes de la chenille, on retrouve les arpenteuses, carpocapse, disprion, l’écaille, féralie, le foreur, le halisidote, chenilles légionnaires, laineuses, lieuses, mineuses, chenilles processionnaires, pique-bouton, spongieuses, teignes, tisseuse, tordeuse, les vers. Les variantes selon l’aspect physique de l’insecte sont : chenille à bosse, chenille à houppes et chenille épineuse. Les noms vernaculaires sont souvent repris pour nommer le spécimen adulte.

Les risques pour la santé

Les chenilles restent inoffensives tant qu’il n’y a pas de contact direct. Les dégâts corporels sont importants en cas d’activation du mécanisme de défense de l’insecte. Un contact cutané avec une chenille avec poils urticants peut provoquer une éruption cutanée douloureuse. Ce symptôme sera accompagné d’intense démangeaison. La dispersion des poils sur d’autres parties du corps risque d’aggraver la situation. En contact avec les yeux, une chenille est source de conjonctivite. La réaction apparaît environ 1 heure après l’incident et elle se caractérisera par des yeux douloureux, rouges et larmoyants. La cécité apparaît quand un poil vient s’enfoncer dans les tissus de l’œil après frottement. Avec sa taille réduite et des poils qui se détachent facilement, la chenille peut être à l’origine de difficulté respiratoire en cas d’inhalation. Les poils s’introduisent facilement dans les voies respiratoires pour atteindre les poumons. Si cela se produit, la victime risque d’avoir une crise d’asthme sévère ou une difficulté à respirer et à déglutir. Le dernier danger médical de l’insecte se manifeste après une ingestion. Les symptômes sont l’inflammation de la bouche, de la langue et des intestins. Le sujet se heurtera aussi à une douleur abdominale très importante. Ce dernier danger touche énormément les animaux de compagnie comme les chien et les chat.

Le traitement à suivre varie en fonction de l’infection et de la gravité de la situation. Pour les contacts avec la peau et les yeux, il est possible d’éviter le pire en rinçant avec beaucoup d’eau. Seul un médecin a la solution lors d’une inhalation. Si par malheur il y a une ingestion, il faut d’abord enlever délicatement les poils qui se sont fixés sur la langue ou autre muqueuse de la bouche. On peut aussi atténuer l’inflammation en buvant de l’eau. Les cas trop graves requièrent une hospitalisation avec anesthésie générale pour une endoscopie. Les réactions seront identiques pour l’homme ou un animal de compagnie. Afin d’éviter les accidents, il faut éviter de laisser les enfants dans le jardin ou en forêt lors de la période d’éclosion des chenilles. Si nécessaire, l’échenillage devra être entrepris pour éliminer toutes chenilles dans les parages d habilitation.

Qu’est ce qu’une chenille processionnaire ?
5 (100%) 1 vote

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here