Parmi les nuisibles, les chenilles figurent parmi les plus dangereux pour l’homme. Les poils urticants de l’insecte infligent de sérieux dégâts chez l’homme et les animaux de compagnie.

L’échenillage est-il efficace ?

Pour arrêter les ravages et éviter tous risques sanitaires, il est important de prendre sérieusement des mesures très rapidement pour éradiquer l’invasion des chenilles. L’échenillage des arbres est la méthode de lutte contre les chenilles la plus ancienne. Cette petite bestiole avait droit à un procès au 16 ème, au même titre que les animaux qui ont fait un crime envers l’homme. À l’époque, l’official ordonnait aux paysans de délaisser tout simplement les vignes contaminées sous peine d’être excommuniées. Cependant, les ravages continuaient malgré cette disposition. Le printemps 1731 a été caractérisé par une saison sèche, ce qui a favorisé la multiplication de la colonie. Par peur d’un niveau d’infestation extrême, les villageois réclament un échenillage général. La première ordonnance concernant l’échenillage fut mise en place en février 1732. Une amende de 30 livres attendait les propriétaires qui ne voulaient pas se plier aux règles. Des mesures identiques ont été retrouvées en 1738 et en 1744. Quelques lois obligeant l’échenillage ont été mises à jour en 1791, 1850, 1871 et 1888.

L’échenillage consiste à couper tout simplement les branches renfermant les nids. Pour cela, on utilise une longue perche terminée par une pince coupante qui se nomme « échenilloir ». Connu aussi sous l’appellation d’ébranchoirs ou de chenillères, l’outil peut atteindre une hauteur de 20 m. Il est impératif de se munir, lors de l’opération d’ un équipement individuel de protection « EPI » avec une combinaison spéciale, d’un masque facial, des gants et bottes en caoutchouc. Sinon, il sera judicieux de laisser executer l’échenillage à un professionnel. Les rameaux et tiges contenant les nids seront immédiatement brulés pour éviter la propagation. Cette technique n’est efficace que durant la période de nidation, à savoir entre novembre et avril. L’échenillage devient inutile en dehors de ces périodes. Pour répondre à la question sur l’efficacité de la méthode, on peut dire oui et non. Elle s’annonce efficace pour supprimer immédiatement la menace sur un arbre contaminé. Toutefois, la pratique n’arrêtera pas l’invasion si le voisinage n’adopte pas la même mesure.

Tout savoir sur le Piégeage

Pour les soucieux de l’environnement, ils peuvent aussi compter sur le piégeage pour réduire la population de nuisible sans nuire à l’environnement. La technique est surtout utilisée pour l’éradication de la chenille processionnaire du chêne et du pin. La première méthode utilise la phéromone pour piéger les papillons mâles. Les pièges à phéromone fonctionnent uniquement à la saison des premiers envols. Sans les adultes mâles pour féconder les femelles, il n’y aurait pas de ponte. Une capsule diffuse une phéromone sexuelle qui attire les spécimens dans le piège fatal.

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour que le piégeage fonctionne. Tout d’abord, il faudra utiliser une phéromone adaptée à l’espèce pour que le dispositif fasse des victimes. Ensuite, le piège attire les mâles que dans un rayon de 10 mètres. Par conséquent, l’emplacement joue un rôle primordial dans la lutte. Enfin, il faut connaître la bonne période de ponte. Le niveau d’efficacité du dispositif sera optimal entre juin et septembre pour les chenilles processionnaires du pin. Pour les chenilles du chêne, la pose devra être à mi-juillet jusqu’en octobre. On retrouve sur le marché plusieurs formes de pièges à papillon utilisant de la phéromone synthétique. Le piège à entonnoir se distingue par sa forme. L’équipement propage les phéromones en dessous du couvercle. Le récipient est rempli de liquide pour tuer les papillons. Le piège Delta est réalisé à partir de polypropylène. Il se caractérise par sa facilité d’installation. Le niveau d’efficacité de deux matériels est identique avec une réduction moyenne de 30 à 60 % de la population.

À noter que tous les pièges proposés dans le commerce ne se basent pas sur l’usage de capsule de phéromone sexuelle. La seconde technique de piégeage utilise les bandes de glu. Le système adhésif est pratique pour l’extermination des chenilles elles-mêmes. On place le dispositif sur le tronc dans le but d’éviter que les chenilles remontent sur l’arbre après la procession. Le matériel fonctionne en cas de faible niveau d’infestation. Dans le cas contraire, la colonie va sacrifier quelques éléments pour laisser les autres à atteindre les branches.

Le traitement biologique

L’usage du Btk se place en première place dans la lutte biologique. L’abréviation cache une entité du nom de Bacillus thuringiensis ssp. kurstaki. Il s’agit d’une bactérie qui évolue dans le sol et qui a un effet désastreux pour les larves de papillon. Cet agent biologique est utilisé depuis 30 ans dans la lutte contre les chenilles. À l’inverse des produits agissant en contact avec l’insecte, le Btk a besoin d’être ingéré pour qu’il fasse effet. Une fois dans la chenille, l’agent libère une toxine du nom de protoxine et va détruire la fonction digestive de sa cible. La victime meurt de septicémie après quelques jours. Cette bactérie est inoffensive pour les plantes, l’homme, les oiseaux, les poissons ou sur les autres pollinisateurs.

Faire appel à un professionnel

Les professionnels sont indispensables quand l’invasion devient sérieuse. La présence de colonie de l’insecte n’est pas seulement néfaste pour la végétation. Adulte, enfant, chien et chat sont en constants dangers avec les poils urticants de la chenille. Il suffit d’un contact pour que la victime soit en proie de démangeaison et douleur atroce. Il est donc important de laisser la manipulation de la larve aux personnels qualifiés.

L’avantage du service d’éradication professionnel est que la société a tous les moyens pour venir à bout rapidement de l’invasion. La technique utilisée par les exterminateurs respecte l’environnement tout en garantissant un bon résultat. Les professionnels maîtrisent parfaitement toutes les techniques d’éradication disponible afin d’éviter la prolifération et leur réapparition l’année prochaine. Le coût de la prestation varie selon l’ampleur du ménage et la superficie à couvrir. Dans certaines situations, il est plus économique de recourir directement aux professionnels au lieu d’acheter diverses substances chimiques disponibles sur le marché. Le professionnel vous apportera une méthode radicale en ayant recours à un traitement chimique pour éliminer le nuisible.

Traitement efficace contre les chenilles processionnaires
5 (100%) 1 vote[s]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here